Panier (vide) 0

Poncho

Comment affronter le froid hivernal au mieux ? Avez-vous pensé au Poncho ?

Description et historique du poncho

Le poncho se présente comme une grande pièce de tissu de forme rectangulaire, ouvert en son centre afin d’y passer la tête. Le vêtement recouvre les épaules et le torse. Il laisse une entière liberté de mouvement aux bras. Fabriqué originellement à base de fibres naturelles, laine ou coton, les matières et la forme ont évolué au fil des siècles .

Originaire des Andes, le poncho est le vêtement traditionnel des habitants de la région, peu à peu il a été adopté par les descendants d’européens et par les métis. Il varie selon les nations et les régions sud -américaines. De rural, il est aussi devenu urbain. Symbole vestimentaire et folklorique des pays andins (Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie, Chili) et du cône sud (Chili, Argentine, Uruguay), Il est par exemple la parure typique du « gaucho » argentin ou du « huaso » chilien du centre et du sud du pays. Au Mexique on l’appelle encore « Jorongo ». Il existe donc une grande variété de ponchos en termes de couleurs, de motifs et de formes. Déterminant ainsi l’identité de celui qui le porte, son statut et ses origines socialesLes opinions varient quant à l’étymologie du nom : certains le font dériver du quechua « punchu », d’autres de l’auracan « pontro », à moins qu’il ne vienne d’un vieux mot espagnol signifiant paresseux.

Le poncho : un manteau très pratique

Le poncho se révèle être un vêtement très apprécié pour son aspect pratique. A l’origine, que ce soit dans l’altiplano bolivien ou la pampa argentine, Il protégeait des rigueurs climatiques du sous-continent. Il pouvait aussi servir de couverture ou d’oreiller. Les cavaliers l’ont vite adopté car tout en leur couvrant le torse, la tenue leur permet de se mouvoir plus aisément.De nos jours, on aime toujours la facilité avec laquelle on le porte, on l’enlève, la protection qu’il offre face aux rigueurs de l’hiver car il nous maintient les bras rapprochés du corps.Jamais trop serré, sa coupe ample convient à tous et à toutes, même aux silhouettes les plus arrondies.

Retour en force du poncho

Popularisé aux Etats-Unis et en Europe à partir des années soixante par la vague hippie et par les westerns spaghettis, le Poncho profite également de l’enthousiasme porté aux vêtements et objets ethniques. Malgré un passage à vide dans les années 80 et 90, les années 2000 marquent le retour en force de la « cape d’Amérique du sud »

Actuellement ses modèles se sont tant diversifiés qu’on est parfois loin des motifs traditionnels, géométriques ou typiquement andins. Certains n’ont plus rien à voir avec les exemplaires hippies des seventies : Le poncho s'est féminisé, raffiné et sophistiqué. On peut opter pour le mini poncho, plus élégant et moins folklo, vous n’êtes vraiment plus obligée d’afficher des motifs bariolés ou des ponchos trop longs. Il n’y a qu’à voir l’engouement qu’il suscite auprès de nombreuses célébrités du show business comme Jennifer Aniston ou Sienna Miller. Les grandes marques telles que Temperley ou Alexander Wang l’ont adopté et lui ont fait une sacrée publicité, les grandes enseignes telles que H&M le vendent…

Il en existe pour tous les goûts : des tons sobres, à l’exemple des pastels, aux tons les plus fantaisistes, il existe aussi des modèles plus conventionnels, réalisés avec des matières plus élégantes telles que la soie. On peut aussi en trouver qui associent des matières telles que la laine et le cuir, le tricot et le satin …avec des incrustations de perles, de type patchwork… Et encore si vous tenez à tout prix à renforcer la féminisation de son port , rien ne vous interdit de le serrer à la taille avec une ceinture .

Bref le Poncho a épousé les canons des dernières tendances de la mode.

Comment le porter au mieux ? Vu sa taille relativement volumineuse, il vaut mieux faire light, évitez le surplus de bijoux et d’accessoires : optez dans l’idéal pour un pantalon ultra skinny et des bottes montantes à talons, il n’y a pas plus classe, vous pouvez toujours vous coiffer d’un bonnet ou d’un borsalino pour un style latino-cool. Cette parure se combine avec tout, s’adapte aux diverses occasions et est à même de satisfaire tous les styles. Et il n’y a pas plus efficace en terme de chaleur et de confort.